3 réflexions sur “DSCF3968

  1. Mieux là qu’ailleurs. Pour se rappeler le triste état que fut un jour celui d’un pont.
    Un pont qui me fit tant rêver.
    Puis un jour, tristement, j’appris qu’on n’y voyait plus au travers.
    Des amoureux, vraiment?
    Je me souviens de m’être dit alors combien le monde sait être bête.
    Heureusement, il n’en reste que ce souvenir… n’est-ce pas?

    J'aime

    1. Oui, mais ça recommence ici et là et ailleurs qu’à Paris. Les cadenas de la photo sont liés au quai de Béthune sur l’îlot Saint-Louis où je n’étais jamais allée. Calme au coeur de la cité survoltée et surarmée!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s