5 réflexions sur “

  1. ma tête faisait des siennes
    quand je croisai un jour
    une petite souris déchirée
    entre le monde et ses denrées
    et une âme qui fit sa capture
    au pied de son ombre…
    euh…
    mais deux choses restent certaines
    bise et tendresse, Fanfrie.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s